février 27, 2021 7:20 PM

Tilray et Aphria s’associent pour créer le numéro 1 mondial du cannabis

Avec une part de marché d’environ 20% et un portefeuille de produits aussi riche que varié, Aphria et Tilray formeront alors le plus grand producteur au monde en termes de ventes. Leur chiffre d’affaires combiné est de 874 M$. Cet accord leur permettra de débloquer des économies de 100M$. De quoi les mettre en bonne posture pour dominer le marché canadien mais aussi américain.

/ Publié le décembre 18, 2020

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Ce mercredi, deux des plus grandes sociétés de cannabis basées au Canada ont annoncé leur mégafusion. Aphria (NASDAQ: APHA) et Tilray (NASDAQ: TLRY) formeront alors le plus grand producteur au monde en termes de ventes. Si cette opération majeure signale que le secteur commence enfin à se consolider, elle prouve également que les sociétés canadiennes de production de hemp auront leur mot à dire dans les années avenir.

Cette transaction majeure vient rassembler deux acteurs de premier plan de l’industrie verte canadienne pour créer un pionnier avec une part de marché conséquente (environ 20%) et un portefeuille de produits aussi riche que varié.

Un Leader canadien et mondial du cannabis est né !

Sur la base des 12 derniers mois, le chiffre d’affaires combiné des deux sociétés est de 874 millions de dollars canadiens. Aphria est établie à Leamington en Otaria, tandis que Tilray est basé au Nanaimo en Colombie-Britannique. En plus de contrôler la plus grande part du marché de détail du Canada, cet accord leur permettra de débloquer des économies de 100 millions de dollars. De quoi les mettre en bonne posture pour dominer le marché canadien mais aussi américain. 

Quoiqu’il en soit le nouveau né opérera sous le nom de Tilray et ses actions seront négociées sur le Nasdaq sous le symbole TLRY. La valeur de la société combinée sera d’environ 4 milliards de dollars.

Les termes de l’accord Tilray et Aphria

En vertu de l’accord de cette fusion, les actionnaires d’Aphria recevront 0,8381 action de Tilray pour chaque action ordinaire d’Aphria qu’ils détiennent. Pour leur part, les actionnaires de Tilray ne verront aucun ajustement à leurs titres. Une fois l’opération complétée probablement au cours du deuxième trimestre de l’année prochaine, les détenteurs des actions d’Aphria détiendront environ 62% des actions de Tilray sur une base totalement diluée. 

D’un autre côté, l’actuel président et directeur général d’Aphria, Irwin Simon, dirigera la nouvelle société fusionnée. Le conseil d’administration de cette dernière sera lui composé du chef de direction de Tilray, accompagné d’un employé de Tilray, en plus de sept représentants d’Aphria.

Les avantages de la fusion

Avec des synergies annuelles d’au moins 100 millions de dollars canadiens, il est facile d’imaginer que cette fusion est toute à l’avantage des deux sociétés. Elles pourront chercher à trouver des synergies et des économies dans des domaines clés tels que l’achat, la vente, la culture, la production, le marketing ou encore les dépenses.

À titre d’exemple, les nouveaux alliés affirment que les activités d’Aphria à Leamington pourront aisément fournir un approvisionnement supplémentaire pour les différentes marques de Tilray (et éviter le recours aux achats de gros comme substitut). À l’inverse, les installations de Tilray à London en Ontario, pourront assurer à Aphria une capacité excédentaire pour augmenter la production de produits comestibles et les boissons.

Une nécessité pour Tilray ?

Le modèle commercial de Tilray est remis en cause depuis un moment, il est fondé sur le fait de minimiser ses actifs de culture. Ceci la met dans une position défavorable vis-à-vis des fournisseurs. Elle a passé des années à se battre pour acheter du cannabis de haute qualité. En outre, Tilray n’est toujours pas rentable ! Son acquisition de la société Manitoba Harvest n’a pas eu les effets escomptés et son action en bourse se négocie en dessous de son prix d’introduction. Aphria est quant à elle dans le vert, son action connaît une hausse de plus de 60%.  

De nouveaux horizons

Leur union sera un moyen parfait pour obtenir un meilleur accès fort et poignant au marché américain. Elles attendent sûrement un mouvement de légalisation plus national aux États-Unis pour franchir le pas. « La légalisation s’en vient et qui d’autre y est mieux préparé que nous ? » a observé M. Simon. En tout cas, le mois dernier alors que les négociations de fusion étaient en phase finale, Aphria a acheté SweetWater Brewing, un brasseur artisanal basé à Atlanta. Ce qui en dit long sur les envies claires de la nouvelle Tilray de se positionner pour profiter du marché américain. 

__

(Image présentée par Tinakru via Pixabay)

AVERTISSEMENT : Le présent article a été rédigé par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.