mars 8, 2021 10:44 PM

Les joints à 50$ de Jay-Z sont-ils l’avenir du Cannabis ?

Au cours de la semaine dernière, Jay-Z a dévoilé les produits de sa nouvelle marque. Appelée Monogram, la marque de l’artiste souhaite se distinguer avec des produits de cannabis haut de gamme. Vendu à 50 dollars l’unité, le fameux joint pré-roulé et baptisé « OG Handroll » a particulièrement attiré les regards des adeptes du cannabis. Vu son prix, c’est plus un produit de collection qu’un simple « Blunt » !

/ Publié le décembre 17, 2020

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Un des plus célèbres rappeurs de la scène américaine s’est dernièrement mis au vert. Redoutable homme d’affaires, Jay-Z détient un portefeuille d’investissements très diversifié : après l’alcool, l’art ou l’immobilier, le mari de Beyoncé a récemment lancé ses billes dans l’industrie fructueuse du HEMP. Shawn Carter, de son vrai nom, a créé sa propre société de production d’herbe. Appelée « Monogram », la marque de l’artiste souhaite se distinguer avec des produits de cannabis haut de gamme.

Des joints premium « By Jay-Z » à 50 dollars la pièce ?

Au cours de la semaine dernière, Jay-Z a dévoilé les produits de sa nouvelle marque. Vendu à 50 dollars l’unité, le fameux joint pré-roulé et baptisé « OG Handroll » a particulièrement attiré les regards des adeptes du cannabis. Il faut dire qu’à ce prix, ce produit est en passe pour être qualifié d’objet de collection plutôt que d’un simple « Blunt » !

Bien qu’il ne soit pas roulé par Jay-z lui-même, il est tout de même roulé à la main par des artisans hautement qualifiés et il contient 1,5 gramme d’herbe. La nouveauté ? C’est que la société a mis en œuvre une technique de « roulage spéciale ». Elle désire offrir aux consommateurs d’herbe une expérience qui puise son inspiration des plus grands cigares haut de gamme.

Jay-Z a expliqué que ces joints sont confectionnés à partir de petites fleurs et qu’ils doivent être savourés comme il se doit (même sur plusieurs sessions). Reste à savoir s’ils se consument vraiment tel un précieux cigare haut de gamme ou que ce n’est qu’un simple argument de vente. « J’ai créé Monogram pour donner au cannabis le respect qu’il mérite en mettant en avant le travail, le temps et le soin considérables qui sont nécessaires à la fabrication d’une fumée de qualité supérieure. Les produits Monogram sont un niveau supérieur en termes de qualité et de cohérence et nous ne faisons que commencer », se félicite le rappeur milliardaire dans une déclaration à CNBC.

Jay-z cherche-il vraiment à redéfinir la consommation du cannabis ?

Il faut avouer que le concept de Jay-z et sa nouvelle marque mérite le salut ! Le rappeur a toujours su marketé ses produits à la perfection. La preuve est que les premiers produits de la marque n’ont pas manqué de faire du bruit. Or, il ne faudrait pas négliger le fait que cette orientation premium peut coûter cher à la marque. Cette dernière se revendique comme étant dans le haut de gamme, ce qui pourrait lui faire perdre facilement une grande majorité des adeptes de substances récréatives. Les consommateurs ne sont pas tous unanimes sur la particularité de fumer un joint manuellement confectionné par un expert « artisanal ».

Toutefois, la société du rappeur emblématique fait de son mieux pour être flexible. Elle propose au consommateur d’autres produits à moindre coût, dont le « Loosie Preroll Pack » qui contient quatre joints d’uniquement 0,4 gramme de marijuana pour 40 dollars. Elle a également mis en vente des variétés de cannabis non roulés, dont les prix varient entre 40 et 70 dollars. Cela peut être un moyen de séduire et de rassurer un plus grand nombre de consommateurs, du moins aussi ceux qui se soucient essentiellement de la qualité supérieure du produit plutôt que le procédé de « roulage particulier ».  

Le cannabis… ou le business favori des artistes 

De plus en plus de pays légalisent le cannabis à usage récréatif, cela augmente le potentiel du marché du HEMP et de l’engouement qu’il connaît actuellement. 

Des artistes, comme Jay-Z, Snoop Dogg ou encore Rihanna profitent de leur statut artistique et de leur influence culturelle pour investir dans ce business et accroître leurs fortunes. Le rappeur canadien, Drake, a également su tirer parti de la légalisation du cannabis au Canada et s’est joint à au clan des célébrités qui s’y mettent. Il s’est allié au producteur canadien Canopy Growth pour lancer le More Life Growth Company, un producteur de cannabis à Toronto.  

L’engouement autour du cannabis joue évidemment en faveur de ses artistes. Cela dit, il commence également à prendre une portée mondiale, et cela grâce à eux ! mais surtout grâce à la prise de conscience des bienfaits de cette plante naturelle, ce qui nous conduira progressivement à vivre une prochaine vague de légalisation du cannabis dans les quatres coins du globe.  

__

 (Image présentée par Mikamote via Wikimedia Commons

AVERTISSEMENT : Le présent article a été rédigé par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.