mai 15, 2021 7:06 AM

Les mines canadiennes du futur seront connectées !

Dans un futur très proche, les mines seront plus ouvertes à l’utilisation à grande échelle de technologies de haut niveau comme la RV, la 5G, les drones ou encore les véhicules autonomes. Les efforts entrepris au niveau de la sophistication du processus de production prouvent que l’être-humain essaye par tous les moyens d’optimiser sa production pour impacter au minimum l’environnement.

/ Publié le février 19, 2021

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Afin de renforcer la sécurité pour les employés et l’environnement, l’intégration des technologies de pointe dans les mines demeure une option de plus en plus proche aux yeux des compagnies minières. Dans un futur très proche, les mines seront plus ouvertes à l’utilisation à grande échelle de technologies de haut niveau comme la Réalité Virtuelle, la 5G, les drones ou encore les véhicules autonomes.

Les objets connectés sont déjà fortement présents dans les mines canadiennes

Les objets connectés (IoT) ont d’ores et déjà conquis les mineurs canadiens. L’Intelligence artificielle, l’automatisation et la connectivité souterraine s’imposent dans les mines du Canada depuis un bon moment.

À titre d’exemple, les installations de ventilation automatisée font le bonheur des mineurs de l’Island Gold située dans la région du Dubreuilville et Wawa. Ils peuvent quitter la galerie souterraine sans se soucier de la ventilation qui s’éteint toute seule. Un moyen efficace d’économiser l’énergie et l’argent, ainsi que d’agir avec responsabilité quant à l’environnement.

Prochaine étape : des drones pour remplacer l’être humain ?

Et oui, c’est effectivement devenu envisageable. La technologie nous le permettra d’ici peu. En plus de leurs fonctionnalités aériennes, désormais largement utilisées, les drones pourront désormais jouer un rôle crucial même dans l’exploitation minière qu’elle soit souterraine ou à ciel ouvert.

Que ce soit pour le recueille rapide d’informations sur le type de roche ou la stabilité de la voûte ou encore pour la réalisation de missions jugées dangereuses, les drones offrent aux mineurs des possibilités d’optimisation d’exploitation très remarquables. Ils peuvent également faciliter l’adoption de véhicules électroniques capables de réduire considérablement les émissions de gaz et nous substituer à l’utilisation du diesel (connu pour sa forte émission de gaz à effet de serre). Il est également à noter que les drones peuvent avoir pour avantage d’enregistrer toutes informations visuelles avec un éclairage irréprochable. Les drones prendront sûrement une place que l’homme ne souhaite plus (ou ne peut plus) occuper !

La Réalité Virtuelle a toute sa place dans le lot

L’utilisation de la Réalité Virtuelle (VR) est également un vecteur intéressant de l’évolution technologique que connaît l’industrie minière. Si les prouesses réalisées par cette technologie dans d’autres domaines poussent à l’émerveillement de ses utilisateurs, il n’en sera pas moins dans les mines canadiennes. Des simulateurs en VR sont au cours de perfectionnement, notamment à l’université suédoise de Lulea dans le cadre du projet SIMS, et leur adoption graduelle dans les mines du monde entier n’est qu’une question de temps. Pour nous, c’est une certitude, l’adoption de la VR dans le secteur minier ne pourrait qu’être bénéfique : Au moins, au niveau de la formation des cadres et des ouvriers. Elle offre une accessibilité et une compréhension hors pair. L’utilisateur peut se « téléporter » dans une mine, créer une interaction avec l’environnement et les machines sans avoir à bouger de son lieu de formation. Cela diminuerait considérablement les coûts de formation pratique et augmenterait l’expertise de la personne formée avant même le début de son embauche. Des sociétés, comme XRApplied, développent des solutions VR novatrices et personnalisées capables d’assouvir les besoins du secteur minier (comme pour le reste des secteurs industriels d’ailleurs).  

 

Les mines connectées, une révolution industrielle avec des enjeux et des menaces de la même taille 

 Comme ce fut le cas pour les canadiens Gold corp et Detour Gold entre 2013 et 2016, les minières connectées sont une proie facile pour les pirates informatiques et peuvent faire l’objet de cyberattaques très dangereuses. Ces derniers risquent de pénétrer le réseau informatique de la mine et constituer un grand danger, des fois même sur la vie des travailleurs. En effet, l’envoi de courriels piégés ou l’augmentation de température de fourneaux peuvent être des menaces criminelles. La cybersécurité prend alors une importance croissante dans les milieux miniers et énergétiques. Une observation que vous pouvez constater en lisant l’actualité minière et énergétique quotidiennement.

La demande grandissante en métaux et minéraux et leur primordialité dans la vie humaine, rendent l’exploitation minière de plus en plus importante en termes de quantité mais aussi de qualité. Les efforts entrepris au niveau de la sophistication du processus de production prouvent que l’être-humain essaye par tous les moyens d’optimiser sa production pour impacter au minimum l’environnement. Peut être que des avancées technologiques comme la VR , la 5G ou les drones réduiront significativement cet impact qui fait tâche à l’humanité !

___

(Image présentée par Tom Fisk par Pexels

AVERTISSEMENT : Le présent article a été rédigé par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.