février 27, 2021 5:52 PM

Un regard sur l’industrie minière du Yukon

Les chiffres sont bien meilleurs que ceux auxquels s’attendaient les observateurs de l’industrie minière avec la pandémie. Le secteur minier du Yukon s’attend avec impatience et optimisme à une saison florissante en 2021. Le Yukon est classé 9éme au monde pour son attractivité vis à vis des investisseurs. Il dispose également d’un régime de règlementation pour la protection de l’environnement.

/ Publié le décembre 14, 2020

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le Yukon, la région occidentale du nord-ouest du Canada, est un territoire minier riche de 2700 gisements miniers. Son potentiel géologique et ses centaines de gisements minéraux lui offrent une place mondialement reconnue auprès des sociétés minières. C’est un territoire qui attire énormément d’investissements depuis des années.

Le gouvernement local pousse la roue de la croissance du marché minier

Avec la pandémie, l’industrie minière au Yukon a connu des moments de fortes incertitudes. Le gouvernement du Yukon a travaillé d’arrache pied pour sauver ce secteur vital de la région. En juin dernier, il a annoncé une augmentation d’une valeur de 1,1 millions de dollars canadiens du budget du Programme d’exploration minière, celui-ci s’est établi pour la première fois à 2,5 millions de dollars. En outre, La montée en flèche du prix de l’or (2000 dollars l’once) a été très favorable au maintien de l’industrie dans une situation quelque peu apaisée. Les compagnies minières ont signé une production totale de 165 millions de dollars canadiens, soit 45 millions de plus que l’année précédente.

Résultat des courses : Les chiffres sont bien meilleurs que ceux auxquels s’attendaient les observateurs de l’industrie minière du Yukon à l’arrivée de la COVID-19. Les investissements au niveau des explorations minières devraient atteindre 80 millions de dollars canadiens selon des données du gouvernement régional. Elles prévoient que l’industrie totalisera 90 projets d’exploration d’ici la fin de l’année en cours. Le secteur minier du Yukon s’attend avec impatience et optimisme à une saison florissante en 2021.

L’industrie minière du Yukon, à l’heure du renouveau

Bien que cela soit directement lié à l’évolution du virus, plusieurs éléments poussent à croire à une résurrection foudroyante de l’industrie minière au nord-ouest du Canada. Parmi les nouvelles les plus positives de la semaine dernière, le retour imminent d’une des mines de la minière Alexco. Fermée depuis 2013 en raison de la faiblesse des prix des matières premières, la mine Bellekano qui produit de l’argent, du plomb et du zinc, est bel et bien de retour. Pendant deux ans d’exploitation, la mine a pu produire chaque année : pas moins de deux millions d’onces d’argent et environ 20 millions de livres de concentré de plus et de zinc. Le site de la mine compte parmi ses rangs 150 employés originaires de la région.

Par ailleurs, Alexco Resource Corp. (TSX: AXU) a également prévu d’augmenter la production dans deux autres exploitations, celle de Birmingham et celle du Flame and Moth. Le gisement de Birmingham comporte en plus une usine de traitement des eaux.

Investir dans l’industrie minière au Yukon, une bonne idée pour les amateurs de l’économie verte !  

Selon un sondage de l’institut Fraser en 2018, le Yukon est classé 3éme au Canada et 9éme au monde pour son attractivité vis à vis des investisseurs. Le gouvernement du Yukon est bien conscient qu’une économie verte encourage significativement l’industrie minière. Et cela, en raison des besoins en lithium, en fer, en cuivre, en zinc et en tout autres métaux rares. Le Yukon dispose d’un régime spécial de réglementation progressif en vertu de la Loi sur l’évaluation environnementale et socioéconomique au Yukon . Les instances gouvernementales font de la protection de l’environnement une priorité, ils œuvrent pour la diminution des risques de pollution des eaux souterraines et des rivières (quitte à lancer des poursuites judiciaires), mais aussi pour l’encouragement des énergies renouvelables (éoliennes, panneaux solaires…). Ils travaillent pour une étroite collaboration entre les Premières nations et l’industrie pour favoriser le bon déroulement des projets miniers. Ces derniers sont supervisés par un comité spécialisé et peuvent être consultés dans un registre public en ligne. L’information minière est de plus en plus disponible sur la toile : Tenez-vous au courant de l’actualité relative à l’industrie minière

__

 (Image présentée par brigachtal via Pixabay

 AVERTISSEMENT : Le présent article a été rédigé par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.