avril 22, 2021 1:50 AM

Les technologies automobiles définissent l’industrie automobile canadienne

Le Canada dispose d'un ensemble de startups utilisant des plates-formes d'IA pour créer des interfaces numériques innovantes sous forme de tablettes pour les véhicules de 2019. Les entreprises automobiles ne se contentent pas de construire des véhicules. Elles créent également des systèmes de gestion des données et des technologies de l'information.

/ Publié le mars 16, 2019

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Croyez-le ou non, le Canada possède une industrie automobile dynamique. Centrée autour des Grands Lacs, elle est l’un des dix premiers producteurs de véhicules légers. Il compte des entreprises d’assemblage OEM qui traitent 2 millions de véhicules par an. Son l’industrie automobile Les entreprises de première catégorie, telles que Linamar (TSX : LNR-T), Martinrea (TSX : MRE), et Magna (TSX : MG) ainsi que 700 entreprises mondiales envoient des pièces à l’industrie automobile canadienne. Ce que le Canada fait bien est devenu des technologies automobiles transformatrices et des technologies émergentes. C’est pourquoi des investissements majeurs dans la recherche automobile ont été réalisés. Des entreprises telles que Uber, Nvidia, Google ainsi que les principaux constructeurs automobiles recherchent l’expertise industrielle du Canada.

AI

Le Canada a développé une expertise importante dans les domaines suivants l’intelligence artificielle (AI) qui, à mesure que l’industrie automobile se numérise, deviennent de plus en plus utiles. La commercialisation de l’IA signifie des véhicules automatisés qui se conduisent eux-mêmes. La commission sénatoriale canadienne des transports et des communications a tenu des réunions l’année dernière sur les véhicules automatisés et, à partir des informations recueillies, des stratégies nationales et provinciales ont été élaborées pour promouvoir la croissance. Le groupe a inclus dans son budget fédéral 76,7 millions de dollars pour aider à la réalisation de cette stratégie.

Plus que la fabrication ou l’IA

Les entreprises automobiles ne se contentent pas de construire des véhicules. Elles créent également des systèmes de gestion des données et des technologies de l’information. Malgré la fermeture de certaines usines, les événements automobiles ont montré que d’autres possibilités existent pour l’industrie. La personnalisation des véhicules est une tendance depuis un certain temps, de sorte que la possibilité de créer des améliorations pour les utilisateurs ou de connecter des éléments numériques au cloud s’est avérée utile et rentable. Les entreprises automobiles ont dû se réoutiller et devenir comme les éditeurs de logiciels en raison des demandes d’information des consommateurs.

Darwin AI

Darwin AI, une startup utilisant l’intelligence artificielle comme base à Waterloo, a étendu un programme de recherche universitaire à la commercialisation avec des chercheurs. Elle crée maintenant des réseaux neuronaux profonds pour les industries et des processus d’apprentissage profonds.

Sa plateforme de synthèse générative revendique une productivité accrue. Comme un bon écrivain, elle prend la recherche de différents points de vue et la fusionne en un tout cohérent créant un ensemble de modèles que l’œil humain peut voir. La plateforme crée ces modèles rapidement afin que les décisions puissent être prises plus rapidement pour les prototypes ou les lignes de production.

À l’automne 2018, elle a soulevé 3,9 millions de dollars (3 millions de dollars US) pour le financement d’amorçage. La création de protocoles permettant aux puissants réseaux Ai de fonctionner avec des ressources limitées en énergie et en calcul dans l’industrie pourrait potentiellement représenter des millions de dollars. Des modèles permettraient de prévoir les lignes de produits les plus performantes.

LeddarTech

Un leader de l’industrie, LeddarTech crée des plates-formes LiDAR mobiles et automatiques évolutives et polyvalentes. Basée à Québec, elle s’efforce de créer des systèmes utilisant des logiciels de traitement du signal pour travailler avec des systèmes certifiés sur puce (SoCs). Elle le fait pour les navettes de passagers, les navettes commerciales, les robotaxis et les navettes autonomes. Elle a récemment livré des échantillons de production du système sur puce LeddarCore LCA2 pour les besoins de la sécurité fonctionnelle. La société a annoncé son partenariat avec la plate-forme de conduite ouverte autonome Apollo de Baidu. L’intégration du SDK (kit de développement logiciel) open source facilitera le développement de systèmes avancés d’aide à la conduite

Des Vitrines du fait que le côté aventureux de l’industrie automobile canadienne n’est généralement pas visible au public, certaines ont organisé des événements collaboratifs pour sensibiliser le public. Elle envoie des étudiants, des experts de l’industrie et d’autres entreprises technologiques dans des vitrines automobiles pour aider les jeunes pousses à avoir une chance de développer pleinement leurs idées. Les développements importants dans le domaine des technologies de l’information ont propulsé l’industrie automobile canadienne vers le développement de véhicules innovants. Le Canada offre une expertise que l’industrie automobile d’autres pays ne possède pas : la technologie.

Super Screens

Tablet s’est infiltrée dans l’industrie depuis un certain temps. De grands écrans de 48 pouces, comme une tablette, sont apparus en couleur sur les tableaux de bord lors de la conférence mondiale sur la technologie de Las Vegas. Même les camions de travail ont reçu des écrans verticaux de 12 pouces dans le tableau de bord. Des groupes d’instruments, des commandes de conduite aux jeux de divertissement, sont affichés sur l’écran. Le travail sur l’efficacité de l’affichage et sur l’absence de distraction est toujours en cours, mais les informations au bout des doigts pendant la conduite sont déjà incluses.

Implications de nombreux nouveaux développements ont lieu dans l’industrie automobile en général. Les fonctionnalités créées ne sont pas seulement dictées par les souhaits des clients ou les nouvelles technologies, mais aussi par la culture. Les États-Unis et le Canada ont tous deux une population qui vieillit rapidement, et les zones urbaines auront besoin de véhicules à conducteur assisté ou à technologie assistée d’ici 2030. Un article de la revue Bioscience trends explique qu’une grande partie des politiques créées ont pour but de trouver des moyens de se préparer à un ensemble de paramètres différents sur le plan économique et social. Le gouvernement canadien a résumé dans un profil sur les personnes âgées six initiatives créées pour maintenir la mobilité de la population. Le gouvernement canadien a résumé dans un profil sur les personnes âgées six initiatives visant à maintenir la mobilité de la population. Les mêmes problèmes se poseront aux États-Unis, où le marché des véhicules à technologie avancée et des véhicules autonomes sera extrêmement vaste.

La capacité des habitants des zones urbaines et des personnes âgées à appeler un véhicule capable de se conduire seul aidera la société à faire face à cette nouvelle réalité. Pour d’autres, elle poursuit les mégatendances de l’ère de l’information et de la communication qui sont devenues une partie nécessaire des affaires et de la vie quotidienne.

Quelle que soit la manière dont elle se transforme, elle aidera les jeunes entreprises innovantes à prospérer. À leur tour, les investisseurs armés d’informations peuvent investir dans des technologies automobiles susceptibles d’être adoptées par le public et les entités gouvernementales à la recherche de solutions

__ 

(Image présentée par Phillip Pessarvia Flickr. CC BY 2.0)

AVERTISSEMENT : Le présent article a été traduit de CAStocks.org par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.