avril 22, 2021 2:47 AM

Canada: encore plus de millionnaires

Le Canada devrait voir son nombre de millionnaires augmenter de plus de 50 % au cours des cinq prochaines années, pour atteindre près de 2 millions d'ici 2023. Bien que les millionnaires soient utilisés comme un signe de la richesse d'une nation, certains pourraient voir dans le pourcentage élevé de Canadiens ayant une richesse comprise entre 100 000 et 1 million de dollars.

/ Publié le février 28, 2019

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Un nouveau rapport sur la richesse mondiale du Crédit Suisse prévoit une croissance démesurée du nombre de millionnaires canadiens dans les années à venir. En fait, au cours des cinq prochaines années, le nombre de millionnaires devrait augmenter de 54 %.

Cela porterait le nombre de millionnaires canadiens à près de deux millions d’ici 2023. Bien que les millionnaires soient utilisés comme un signe de la richesse d’une nation, certains pourraient voir dans le pourcentage élevé de Canadiens ayant une richesse comprise entre 100 000 et 1 million de dollars, soit 46,6 % de la population contre moins de 10 % dans le monde, un signe encore plus fort de la richesse de la nation.

Rapport sur la richesse mondiale 2018

Le rapport sur la richesse mondiale du Credit Suisse est l’une des mesures de la la richesse d’une nation y compris le nombre de millionnaires. Pour ceux qui considèrent le nombre de millionnaires comme un signe positif, les nouvelles sont exceptionnellement bonnes cette année. Le Canada connaît une croissance lente et régulière depuis 2000, contrairement à une puissance comme les États-Unis où le “boom continue” ou le Brésil où la richesse diminue, le nombre de millionnaires devant augmenter. En fait, le Canada devrait connaître une croissance d’environ 54 % du nombre de millionnaires (en USD) au cours des cinq prochaines années. Rapport sur la richesse mondiale 2018 calcule la richesse comme une combinaison de participations financières et de biens immobiliers moins les dettes pour obtenir la valeur nette. La richesse moyenne des Canadiens adultes est de 288 263 dollars, la médiane étant de 106 342 dollars, ce qui signifie que les personnes qui se situent dans la tranche supérieure ont beaucoup de choses à leur disposition, y compris les 1 289 personnes qui sont actuellement classées comme millionnaires. En revanche, la médiane de la richesse aux États-Unis n’est que de 61 670 dollars, soit beaucoup moins que celle du Canada, où l’inégalité des revenus est beaucoup plus faible. En outre, le Canada compte un pourcentage beaucoup plus faible de personnes ayant moins de 10 000 dollars que les États-Unis et un pourcentage beaucoup plus élevé de personnes ayant plus de 100 000 dollars. Et à l’échelle mondiale, le Canada devance la plupart des pays pour les niveaux de richesse entre 100 000 et 1 million de dollars, avec 46,6 %, alors que la moyenne mondiale est inférieure à 10 %. La richesse des Canadiens s’explique en grande partie par la hausse de la valeur des biens immobiliers, notamment dans des villes comme Toronto et Vancouver. Mais la croissance prévue du nombre de millionnaires risque de poser des problèmes. Les taux d’intérêt sont en hausse, ce qui pose toujours un problème pour l’immobilier. En outre, les problèmes commerciaux avec les États-Unis et la baisse des prix du pétrole canadien peuvent constituer des problèmes pour l’économie du pays.

D’autres rapports ajoutent une perspective

Il existe d’autres perspectives sur la richesse des Canadiens. Deux autres rapports méritent également d’être pris en considération. L‘un est le World Ultra Wealth Report de l’organisation new-yorkaise Wealth X. L’autre est le rapport Born to Win du Centre canadien de politiques alternatives.

Le rapport Wealth X est publié chaque année et se concentre sur les richesses des ultra-riches. Le rapport sur la richesse mondiale en 2018 a constaté que dans l’ensemble, il y a eu une forte augmentation du nombre de personnes ultra-riches en 2017, définies comme celles dont la valeur nette est de 30 millions de dollars ou plus. En 2017, ce nombre a augmenté de 12,9 % pour atteindre 255 810 personnes.

Au Canada, la croissance du nombre de personnes ultra-riches a été encore plus importante en 2017, avec 13,9 %, ce qui a porté le nombre de Canadiens à valeur nette ultra-élevée à 10 840. Ce chiffre place le Canada au cinquième rang mondial, non pas en termes de points de pourcentage, mais en termes de nombre total de personnes très riches. Le Canada n’a été battu que par la Chine, l’Allemagne, le Japon et les États-Unis. L’absence de droits de succession constitue un facteur important de la richesse canadienne, ce qui lui confère un avantage certain sur de nombreux pays européens. En outre, le rapport attribue la croissance du nombre de personnes très riches au Canada à “une amélioration de l’économie nationale, à des rendements plus élevés sur le marché et à une monnaie plus forte”, une perspective très contrastée que l’on retrouve dans le rapport de juillet 2018 du Centre canadien de politiques alternatives intitulé “Born to Win. Ce rapport établit un fort contraste entre la richesse des riches et celle du reste des citoyens canadiens, qui voient dans ce contraste un signe de faiblesse plutôt que de force. Le rapport établit un lien entre l’absence de droits de succession et d’autres méthodes d’imposition qui favorisent les riches et un fossé toujours plus profond entre les Canadiens moyens extrêmement riches et ceux qui ont des revenus plus faibles. Bien que l’immobilier soit un signe de richesse, les taxes foncières nuisent de manière disproportionnée à la classe moyenne du Canada. Pour le Canadian Center for Policy Alternatives, la richesse globale du Canada ne pourrait qu’augmenter si l’on trouvait des solutions fiscales plus équitables.

Plusieurs façons de considérer la richesse

On peut considérer qu’une nation est riche en fonction de ses individus les plus riches ou de la fortune de ses citoyens dans leur ensemble. Si le Canada présente de nombreux contrastes et différences entre les plus riches et les plus pauvres, il présente également moins d’inégalités de revenus que des nations telles que les États-Unis et la Chine, qui comptent un grand nombre de citoyens, une immense richesse et un grand nombre de pauvres.

Bien que le Canada ne soit certainement pas parfait, la possibilité de trouver un équilibre sain entre les possibilités financières et le soutien de base pour répondre aux besoins de tous les citoyens semble plus proche qu’elle ne l’est pour des pays qui semblent souvent avoir beaucoup plus de ressources à portée de main.

AVERTISSEMENT : Le présent article a été traduit de CAStocks.org par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.