juillet 28, 2021 5:41 PM

Dernière ligne droite pour la fusion d’Alstom et Bombardier Transport

La finalisation du mariage des deux sociétés est prévue pour le trimestre 2021. La Caisse de dépôt et placement du Québec et ses affiliés complètent le tour de table par un montant de 4,86 milliards de dollars. Elle deviendra par la suite le premier actionnaire d’Alstom avec environ 17,8% du capital. Le projet devrait générer des synergies de coûts à hauteur de 620 millions de dollars par an.

/ Publié le novembre 16, 2020

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le français Alstom (EPA: ALO) a franchi une nouvelle étape pour le rachat du québécois Bombardier Transport (TSX: BBD.B). Le constructeur ferroviaire a annoncé lundi le lancement d’une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription de 3,1 milliards de dollars canadiens.

Cette opération était déjà prévue dans le cadre du financement de sa fusion avec Bombardier Transport, annoncé en février dernier. Lors d’une assemblée générale organisée fin octobre, les actionnaires d’Alstom ont donné leur bénédiction à propos de l’acquisition de Bombardier Transport pour un montant total de 8,23 milliards de dollars canadiens.

La Caisse de dépôt et placement du Québec et ses affiliés complètent le tour de table par un montant de 4,86 milliards de dollars canadiens. Une émission obligataire pouvant s’élever à environ 620 millions de dollars est également une option envisageable. En tous les cas, La CDPQ, qui détient 32,5% de Bombardier Transport, deviendra par la suite le premier actionnaire d’Alstom avec environ 17,8% du capital.

Bombardier Transport : une fenêtre pour aller de l’avant

Le géant du ferroviaire a fixé comme parité 3 actions nouvelles pour 10 actions existantes. Cet appel au marché entraînera l’émission de 68 millions nouvelles actions à un prix de souscription de 29,5 euros par action (soit 45,79 de dollars canadiens). Ce prix est à comparer avec un cours de 42 euros à la clôture de vendredi (2,9 euros de valeur théorique du droit préférentiel de souscription). L’offre sera ouverte au public (uniquement en France) du 19 au 30 novembre.

Ce rachat donnera naissance au numéro deux mondial du rail, derrière le chinois CRRC. Le projet devrait générer des synergies de coûts à hauteur de 620 millions de dollars canadiens par an, à partir de la quatrième année. Il sera également question de rétablir la marge de Bombardier Transport en ligne avec les standards à moyen terme. La finalisation du mariage des deux sociétés est prévue pour le trimestre 2021.

Les raisons de miser sur Alstom

Avec la diffusion de ses chiffres trimestriels, la société française semble avoir renoué avec le vert. Alstom a fait état de perspectives positives pour l’exercice en cours. À en croire les prévisions du groupe, le chiffre d’affaires et le résultat net d’Alstom devraient connaître une sacrée augmentation au terme du second semestre. Les profits vont certainement progresser après la fusion avec l’opérateur québécois.

La valorisation des actions Alstom est de 20 fois les bénéfices estimés pour 2020. Ce qui est une bonne nouvelle ! Mais vraisemblablement, la vraie bonne nouvelle vient du carnet de commandes d’Alstom. Cette dernière a annoncé qu’il serait de 5 milliards d’euros ( équivaut à 7,76 millards de dollars canadiens) et qu’il ne reculerait que de 3% par rapport à l’année dernière. Cette visibilité sur les ventes futures devrait aider Alstom à se mettre les investisseurs dans la poche.

D’une autre part, Alstom a également reçu des autorisations de toutes les autorités antitrust (exceptés celles de la Chine et de l’Afrique du Sud, mais ce n’est qu’une question de temps).

Allez-y, mais pas pour le court terme ! 

A court terme, il faut dire que les titres Alstom pourraient rester sous haute pression. Mais ce qui est sûr c’est que ce n’est pas la même histoire à moyen et long terme, la société semble avoir retrouvé sa voie pour la croissance rentable. Bien partie pour battre les estimations et montrer une solidité et un équilibre remarquables, l’action Alstom devrait fortement s’apprécier à moyen et long terme. 

Pour finir, tenter des achats du côté d’Alstom serait non seulement un bon moyen de gagner de l’argent mais aussi d’encourager le « transport propre ». Les bons investisseurs sont toujours disposés à suivre le changement de comportement des consommateurs, surtout au moment où le changement climatique devient un enjeu de poids.

_

(Image présentée par Fotoworkshop4YOU via Pixabay)

AVERTISSEMENT : Le présent article a été rédigé par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.