mai 17, 2022 6:16 PM

CannTrust pourrait être radié de la cote alors que son action continue de baisser

CannTrust, qui semblait autrefois très prometteur, est aujourd'hui confronté à un avenir incertain. Après avoir commencé l'année 2019 avec un prix en hausse, le stock de cannabis canadien a atteint son plus haut niveau de 2019 fin mars et n'a cessé de baisser depuis. Les révélations et les échecs tout au long du mois de juillet et au début du mois d'août ont écrasé les actions de la société. Les régulateurs de Santé Canada continuent également de constater des problèmes de non-conformité chez CannTrust.

/ Publié le décembre 12, 2019

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin
Share on whatsapp

Il y a tellement de choses qui ne vont pas avec le producteur de cannabis canadien CannTrust qu’il devient difficile de suivre. Après avoir commencé l’année 2019 avec un prix en constante augmentation, l’action de CannTrust a atteint son plus haut niveau de 2019 fin mars. Depuis, il n’a cessé de baisser.

En ce qui concerne les stocks de marijuana volatils, la baisse initiale n’a pas dépassé les limites du secteur avant l’été. Puis une série de révélations et d’échecs tout au long du mois de juillet et au début du mois d’août ont écrasé les stocks de la société et fait planer le spectre d’un retrait de la cote.

L’avenir de CannTrust semble sombre (Source)

CannTrust a démarré en force

CannTrust Holdings Inc (TSX:TRST, NYSE:CTST) a partagé la volatilité du secteur du cannabis dans son ensemble depuis son introduction en bourse à Toronto en 2018. Elle a clôturé à 13,90 dollars canadiens en octobre de cette année-là, pour redescendre à 6,09 dollars canadiens en décembre et remonter à 12,91 dollars canadiens en mars 2019, le mois suivant son entrée à la Bourse de New York. CannTrust semblait être une société de cannabis très prometteuse jusqu’à ce que la chaleur de l’été détruise ces rêves.

Ce n’est pas que CannTrust ait soudainement commencé à faire de mauvaises choses. En fait, la société a connu des années de problèmes bien avant son introduction en bourse. Santé Canada a saisi de grandes quantités de cannabis de CannTrust en 2016 parce qu’ils en avaient tout simplement trop. Santé Canada a retiré environ 6 millions de dollars canadiens du produit lorsqu’il a découvert que CannTrust avait “stocké quatre fois plus de cannabis dans un coffre-fort que ce qu’il était autorisé à détenir”.

Un passé de non-conformité

Alors que l’action de CannTrust était en baisse, elle n’a pas connu de chute jusqu’en juillet 2019, date à laquelle de nouvelles émissions ont été révélées, entraînant une chute de 40 %. Cette baisse est due à la révélation par la société que Santé Canada a découvert que CannTrust avait “cultivé des milliers de kilogrammes de cannabis dans des chambres non autorisées dans son établissement de Pelham, en Ontario, entre octobre 2018 et mars de cette année”.

En outre, un employé a révélé que la société avait “installé de faux murs dans l’établissement pour cacher du cannabis cultivé illégalement afin d’échapper à la détection lors des inspections de Santé Canada”.

À la suite de ces nouvelles révélations, CannTrust a mis plus de 12 000 kilogrammes de marijuana en attente. D’autres violations ont été révélées par BNN Bloomberg qui a examiné les bases de données des inspections. Entre 2015 et 2018, Santé Canada a découvert que les chambres fortes de l’entreprise présentaient des problèmes de sécurité. Des moisissures ont également été trouvées dans les salles de culture du cannabis et le système de traçage légalement obligatoire était inexistant. Bien que ces problèmes aient été résolus, cette histoire a été incroyablement dommageable pour l’entreprise et le stock.

Problème après problème

Au cours du mois de juillet, des allégations de délit d’initié concernant l’activité en 2018 ont été formulées. La discussion sur l’éventuelle acquisition de la société par des géants du cannabis est vite devenue populaire. Mais il était clair que d’autres drames devaient se jouer en raison de la possibilité que CannTrust perde ses licences de production. Cela réduirait les actifs de l’entreprise à ses installations physiques qui auraient une valeur bien moindre sans les licences.

Ces révélations n’ont pas seulement entraîné une baisse du cours de l’action. Elles ont également conduit au licenciement du PDG Peter Aceto et à la démission du président Eric Paul. Le drame s’est poursuivi début août lorsque CannTrust a annoncé qu’il était probable que l’entreprise devrait retraiter ses rapports trimestriels précédents. Suite à cette annonce, les auditeurs ont retiré les rapports de résultats précédents, ce qui entraînera un retard dans les rapports du deuxième trimestre de 2019. Bien entendu, le titre a encore chuté.

Les révélations continuent

Le 12 août, il a été signalé que les autorités réglementaires de Santé Canada avaient découvert des problèmes supplémentaires dans une deuxième installation. En outre, des inquiétudes ont été soulevées concernant des défaillances dans la tenue des registres qui ont entravé les inspections de Santé Canada. Le PDG intérimaire Robert Marcovitch dit les bonnes choses. Mais la possibilité que CannTrust perde ses licences lorsque Santé Canada terminera ses enquêtes ne fait que s’accentuer.

À ce stade, il est très peu probable que CannTrust puisse revenir à la vente de cannabis à court terme, même si elle est autorisée. Santé Canada a déclaré qu’il “n’hésitera pas à prendre des mesures supplémentaires si cela se justifie pour protéger la santé et la sécurité publiques”. L’avenir du stock de cannabis extrêmement précieux qui est actuellement en attente n’est pas clair.

CannTrust a-t-elle un avenir ?

Beaucoup dépend maintenant des décisions de Santé Canada. L’agence n’a pas encore fourni d’orientation à CannTrust concernant “le calendrier et le contenu” de ces décisions. Les acheteurs potentiels de l’entreprise resteront en retrait jusqu’à ce que Santé Canada décide de ce qu’il faut faire des licences de CannTrust. Cette décision pourrait être basée sur des exigences étendues pour CannTrust qui pourraient retarder ce résultat crucial.

Étant donné que les investisseurs détestent l’incertitude, il ne serait pas surprenant de voir les actions de CannTrust chuter encore plus. Elle pourrait éventuellement être radiée de la cote de la bourse de New York et même de la bourse de Toronto. Cela signifie que le marché pourrait tuer CannTrust avant que Santé Canada n’ait sa chance.

(Image présentée par Pixabay

AVERTISSEMENT : Le présent article a été traduit de CAStocks.org par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de CAStocks, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots “croire”, “projeter”, “estimer”, “devenir”, “planifier”, “vouloir” et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Copyright © 2020 CA Stocks. All Rights Reserved.